Se vêtir pour pas trop cher au Canada

Se vêtir pour pas trop cher au Canada

Salut à toi ami (moyen) pauvre, immigrant bulgare en guenilles débarqué du Lutecia, pévétiste fauché. Maintenant que tu ne dors plus dans des cartons, que ton scorbut s’est résorbé grâce aux excellents conseils alimentaire de sa fenekissime plume tu vas pouvoir te vêtir comme un milord avec tes piastres durement gagnées .

4907743363_a92b607f72_b
La parade nuptiale au Canada est une affaire de bon goût

Venez (si c’est l’été !) avec des chaussettes, des sous-vêtements, un maillot, des serviettes et une bonne paire de chaussures montantes, un jean et 3-4 tee-shirts. Et ce que vous avez sur le dos. Le climat local est tel que vous ne possédez pas en Europe la garde-robe (sans compter le volume bagage) nécessaire à l’amplitude thermique qui oscille entre moins 40 et plus 35 Celsius. Il vous faudra donc vous approvisionner sur place. Pas de panique, de nombreuses alternatives existent. Par une de ces bizarreries locales, les caleçons droits (pas boxer mouletonboule) sont relativement rares icittes (on en trouve à Wallmart), si j’avais su j’en aurais ramené plus.

1ld21u

Nous rappelons aux Canada Goose-sluts que les Québ se foutent du fétichisme des français (ici un coureur de Ramparts dans le dénis de sa prostitution) pour cette marque hors de prix de petit bourge et ses pratiques de cruauté envers les pauvres coyotes et oies . Et bon appétit bien sûr. Si tu vois quelqu’un se balader en automne en Canada Goose, t’as de bonnes chances qu’il soit français. C’est un peu comme un signe de ralliement de gang ethnique. Sauf qu’au lieu de vendre de la drogue, ils font la gueule devant le Fitzroy et l’Avenue. Si tu veux vraiment porter de l’animal mort, achète-le d’occase, comme ça tu garderas le karma pur et empêchera la mort inutile d’une pauvre bestiole de nourrir les mites dans un grenier.

Si vous arrivez quand il fait encore un temps potable (cad au dessus de moins 5) ne commencez pas à vous emmitoufler dans votre parka. Vous allez devoir fortifier votre corps tel un héros de film de kung fu, et lui apprendre à encaisser ce petit vent froid dégelasse qui vous lapide la gueule passée janvier. Il n’est pas rare de croiser des filles en jupettes courtes et leurs chums en short sous un climat considéré comme grand froid par ces chochottes d’Européens de l’Ouest (parce que la Finlande c’est badass, j’aime la Finlande).

Où acheter?
Vaste question. Des promotions occasionnelles « nous payons les taxes » vous donneront le privilège insensé de payer ce qui est marqué sur l’étiquette (sans taxes donc).
LA grosse journée de solde systématique c’est le « Boxing day » (26 décembre) et un peu aussi le « black Friday/Vendredi Fou ». L’état canadien se garde totalement d’intervenir dans les soldes et les commerces sont libres d’organiser leurs ventes spéciales toute l’année. En général s’il y a un festival (rue bloquée et tréteaux sur la route) c’est Bingo. A noter que Johannie (notre experte, voir plus bas) ne partage pas mon analyse. Encore une chicanerie…

Les enseignes Winners et Mark’s proposent des « grandes marques » à prix bradés toute l’année pour ceux qui veulent se vanter de payer la même m… moins cher. A Montréal l’Aubainerie, à Toronto Honest Ed (terminé hélas) cassent les prix. Les toutes petites mains d’enfants chinois et mexicains fournissent aussi Walmart en vêtements neufs peu onéreux. Pas mal de vêtements chinois (qualité bof-bof) pas cher vers PIE IX (MTL)et Bloor West (GTA). Etant vous-même un pauvre, vous n’avez pas forcément le luxe d’avoir une éthique de consommation. A moins bien sûr que… (voir plus bas).
La fausse bonne affaire : les petites annonces sur Facebook de gens revenants au pays une main devant une main derrière (ça sera votre cas, mais j’espère que vous limiterez la casse en suivant mes conseils). Dieu que nos contemporains sont rats, c’est affligeant. La vraie bonne affaire, la section « dons » et échanges de Kijiji.ca et Craiglist.

police1
Même la Police de Montréal aime s’habiller cool (nan en fait c’est une marque de protestation syndicale de porter des futals non réglementaires)

Si comme moi vous adorez chiner vous allez kiffer les « thrifts stores » (en gros les Emmaüs) du Canada. Les gens donnent leurs vieux vêtement (entre autres) à ces enseignes dont les plus connues  sont le village des valeurs/Value Village , The Salvation army (l’armée du Salut) et Renaissance. Le ratio de vêtements homme/femme est d’environ 1/3 sans que je puisse établir si les femmes sont plus généreuses ou plus achalandées niveau garde-robe. Ces magasins font aussi office d’œuvre de réinsertion et l’étiquetage/ classement laisse à désirer (la partie sportswear est toujours unisexe). On y trouve des perles rares à des prix défiant toute concurrence avec des arrivages quotidiens. Pour vous faire une aprèm shopping bien BS (Rmiste en Québécois) rendez-vous sur le croisement Ontario-Est/Pie 9 (MTL) ou à celui de Bloor/Lansdowne (GTA) avec deux magasins et plein de bazars. Les affaires partent vite et si vous laissez un truc dans coin, il risque de n’être plus là à votre retour. J’ai personnellement trouvé des jeans de marque à 12 boules, des vêtements polaires à 30 et des vestes en cuir à 30. Perso, je vire les étiquettes de marques à coup de cutter et de patchs de Punk. NO LOGO 4 EVER. Les églises organisent aussi des ventes de charité hebdomadaires dans leurs sous-sols lors des jours de congé de Jésus (typiquement vendredi-samedi-dimanche).

Les Canadiens ont pour tradition de laisser leurs biens en trop dans la rue à destination des moins fortunés lors de déménagement ou de ménage de printemps. En général c’est rangé proprement dans des boîtes (en attendant la pluie). Il convient de faire TRES attention à ne pas ramener à la maison des petites bébêtes inamicales types puces de lit. C’est possible de « stériliser » des vêtements secs trouvés dans la rue au moyen d‘un traitement prophylactique impitoyable. Transportez-les dans un grand sac-poubelle ETANCHE noué serré. Dirigez-vous vers la laverie la plus proche. Transférez le contenu du sac directement dans le séchoir. Traitez le sac comme une couette de pestiféré (ne pas réutiliser au retour). Et faites-leur subir une heure de séchage (à sec) à puissance maximale (meurt, pourriture communiste suceuse de sang). Deux si vous êtes paranos. Si vous êtes psychotique, un mélange de cryogénisation (une nuit dehors par moins 20) et/ou de micro-onde pour les grands malades (40 secondes, vérifier si ya du métal, ne pas foutre le feu à la maison) semblent donner des bons résultats. Puis lavez-les normalement comme du linge sale. Les larves (ou pire, la gale !) ne survivront pas au traitement de choc. Les vêtements vendus dans les thriftstores sont traités et nécessitent juste un classique lavage à froid avant utilisation. Fuyez comme la peste les canapés et les matelas laissés dans la rue, particulièrement s’ils sont lacérés.

14556761_10154177543861888_7215505413104952408_o
Wep, c’est vraiment une fille, et même une jolie quand elle déconne pas avec le makeup

Johannie* est quebecoise et maquilleuse pro, elle nous livre ses conseils, pour vous les filles:

Pour les basics (chaussettes, sandales, accessoires pour les cheveux, quelques fois des bijoux cool, costumes ou t-shirt): Ardene. Pas de la grosse qualité, mais on peut acheter en gros pour pas cher. Certains trucs font ados, mais on peut y trouver des trésors. Environ 20$ pour des chaussettes, mais tu en as 15 paires. Pour les amoureuses du vintage: L’armée du salut ou Renaissance (celui sur Masson à les meilleurs trucs, souvent des marques). Environ 5$ le haut et 7$ le bas. Astuce: Attendre les soldes géniales. Évitez le Boxing Day (prix moyens, trop de gens, clientes agressives). Préférez la fin de janvier, la mi-mars, la mi-juin, juillet, la fin août, mi-octobre (après l’Action de Grâce), la mi-novembre (au Black Friday, pour l’achat en ligne). Certaines rues deviennent de charmants marchés à ciel ouvert. St:Hubert: parfait pour les amoureuses de la mode ou pour la demoiselle d’honneur qui cherche sa robe. Il y a également des boutiques de lingerie et des Sex Shop (lors des braderies, les soutifs sont très abordables et la qualité est acceptable). Mont-Royal: Rue centrale du Plateau et noyau principal de l’invasion française, elle comporte peu de boutique12513894_10153700280851888_1982899840623142667_o de vêtements. Cependant, c’est un coffre à accessoires. Plusieurs bonnes adresses proposent des chaussures allant de l’escarpin à la botte de combat, bijoux de hippies pour danser au son des tam-tams sur la montagne, ceintures et lunettes de festival. Il faut absolument arrêter au Blue Boy pour déguster un fabuleux sorbet fait maison, dans une ambiance des années ’50 (*Me contacter si vous souhaitez faire appel à elle, elle habite désormais Toronto.)

I’m too sexy for my short

5798cbcfc70b9Les filles voilà la bonne nouvelle. Ici c’est pas l’Europe, et tu peux t’habiller sexy moulant, ou même en jupe sans attirer la meute de schlagues usuels. Enfin si, mais ils seront moins relous. Et n’ai surtout pas peur d’être de mauvais goût, t’as pas le level du Canada.

Pour les hommes si tu veux t’intégrer, je te conseille le MUST du mâle québécois urbain moderne: la chemise-barbe.D’ailleurs pas qu’en boîte ou au bistrot, au travail ca marche aussi.

Inversement, si tu pousses du plomb en écoutant du Jay-Z essaie la douchebag attitude qui fait fureur chez la jeunesse dorée du boulmich’ Saint-Laurent. Pour etre un douchebag il te faudra un débardeur, un bukkaké à l’autobronzant, un jean, et une casquette bien vilaine.Ensuite c’est dans les manières, essaie de te comporter comme si t’étais un gros thug sexiste qui écoute du rap de merde. Si tu es un bon Red Pill Player qui sèmes des MST à tout vent, tu finira peut être même par atteindre la consécration du douchebag: ta propre fiche dans thedirty. C’est maman qui va être fière.

douchetrio
Contrairement aux apparences, ces douchebag sont  officiellement heterosexuels

(NDF: Ça fait un moment que je veux te parler de thedirty, cette abjection digitale qui te fera vomir. C’est comme regarder confession intime ce truc. Avec des kassos Tinder qui s’accusent mutuellement de se filer des DRD. Si tu soupçonnes les anglos d’être légèrement faux culs, tu pourras rire un bon coup. Et vérifier au passage si ce beau gosse n’est pas le père de 14 enfants de 8 femmes, et cette blonde siliconée, un mec.)

T’es encore là toi? Allez, voilà du porno vestimentaire d’Arabie Saoudite

wardrobe-malfunction-sfuknguy-😂😂😂-9490806